ŒCUMÉNISME

oexumenisme-carlos-payan-paris-tout-est-possible.jpg
AU NIVEAU LOCAL
rÉunion de priÈres semaine pour l'UNITÉ DES CHRÉTIENS 
calicot-jesus-lumiere-du-monde.jpg

Bannière apposée sur le temple

de Navacelles en 2018 et 2019

Chaque année, nous avons rendez-vous avec nos frères protestants de la paroisse de Navacelles-Brouzet-les-Alès, lors de la semaine de prières pour l'unité des chrétiens. Nous nous retrouvons alternativement dans le temple protestant, ou l'église de Brouzet, pour une heure de prières et de partage amical.

Dans une région très marquée par les guerres de religion, la belle fraternité que nous vivons répond à la demande de Jésus "Que tous soient un".

Personne ne cherche plus à convaincre l'autre de détenir la vérité dans la sensibilité de sa propre religion, mais chacun se tourne vers l'autre comme une des composantes du Corps du Christ.

En 2022, la semaine aura lieu du 18 au 25 janvier.

temple-protestant-navacelles.jpg

Temple de Navacelles

Le père Makoko, curé et Micheline, pasteur, de Brouzet-les-Alès, Navacelles, etc., réunis pour la galette des rois à l'issue de la prière pour l'unité des chrétiens en 2019.

pere-makoko-pasteur-brouzetn-navacelles.jpg
MONASTÈRE DE LA PAIX DIEU

Les sœurs du monastère de la Paix-Dieu, à Cabanoule, près d'Anduze ont des contacts et des journées de prières avec un monastère féminin protestant, une belle initiative de partage. Pour en savoir plus sur Cabanoule ou savoir comment y faire une retraite, cliquez sur l'image

monastere-paix-dieu-cabanoule.JPG
CONVENTIONS CHARISMATIQUES DU CENTRE CHRÉTIEN DE GAGNIÈRES
grand-chapiteau-centre-chretien-gagnieres.jpg
soiree-convention-oecumenique-charismatique-gagnieres.jpg
riviere-la-gagniere.jpg
camping-centre-chretien-de-gagnieres-tente.jpg

Le centre chrétien de Gagnières accueille tous les croyants en Jésus Christ indifféremment de leur déclinaison (protestants, évangéliques, catholiques, orthodoxes... Les enfants et ados y sont aussi les bienvenus, tout comme les non-croyants.

Situé dans un cadre magnifique au bord de la Gagnières, au milieu des pins et chênes verts, le centre dispose de bâtiments en durs et d'un camping.

Des réunions et journées de prières communes sont organisées pendant l'année avec intervention de pasteurs, prédicateurs, etc.

Deux chapiteaux, dont un très grand, sont installés l'été pour des sessions à thème et des événements œcuméniques d'importance car des chrétiens s'y déplacent des quatre coins de France.

L'été, une convention œcuménique charismatique s'y tient sur une semaine début juillet : ateliers de prière, d'étude de la Parole de Dieu et de belles soirées de louange pop rock.

Le pasteur Carlos Payan et ses amis prêtres et laïcs, catholiques, protestants, etc., ont animé, vers la fin juillet, plusieurs années de suite, une autre convention charismatique, autre rencontre de fraternité, avec, toujours en journée, des ateliers, messes et assemblées, et en soirée, des enseignements, louange pop rock et une soirée prières de guérison où, chaque année, nous sommes témoins de guérisons.

Les familles viennent pour la semaine et les enfants bénéficient d'ateliers spécialement pour eux.

Nous repartons toujours de Gagnières avec le cœur plein de joie, de fraternité, et de communion. 

Vivement l'année prochaine !

association centre chretien de gagnieres.png
centre-chretien-gagnieres-facebook.jpg

Retrouvez les prochaines sessions dans l'Agenda

ORTHODOXES
monastere-orthodoxe-skyte-sainte-foy-cevennes.webp

Le Skyte Sainte Foy, monastère orthodoxe dans les Cévennes

Depuis plus de 20 ans Le monastère est tenu par deux moines orthodoxes : Frère Jean et Frère Joseph. Les deux moines accueillent des pèlerins, des artistes ou encore des chefs cuisiniers fatigués et stressés pour des retraites spirituelles. 

Frère Jean est arrivée au monastère en 1996. Dans une ancienne vie, celui qui s’appelle en réalité Georges était photographe. Il a travaillé pour de grands journaux. Dans sa jeunesse, Frère Jean a parcouru le monde pour immortaliser des stars comme Salvator Dali. Sa vie va changer à l’âge de 33 ans.

"C’est sur un reportage au mont Athos en Grèce que ma vie a changé : j’ai été frappé par la foi."

"J’avais 33 ans, j’étais heureux dans ma vie. Je suis entré dans un monastère où il y avait des crânes un peu partout. Et j’ai été frappé par cette réflexion qui m’était jusque-là inconnue : Un jour, je vais mourir. Alors je me suis posé cette question, qu’est-ce qui est important pour moi ? C’est devenu une évidence. En deux secondes, je suis devenu moine”, explique l'ancien photographe.